“Je ne peux pas acheter de cadeaux à mes enfants : je vais devoir leur avouer que le Père Noël n’existe pas”

Chaque personne, au cours de son existence, connaît des moments d’intense et merveilleuse sérénité et d’autres, au contraire, caractérisés par des difficultés et des obstacles à surmonter. On entend souvent dire qu’avec de la ténacité et beaucoup de bonne volonté, on peut tout surmonter, mais il y a des moments vraiment difficiles à dépasser.

La femme dont nous voulons vous parler le sait bien, une mère de famille de 30 ans qui s’est retrouvée en grande difficulté financière et ne sait pas comment s’en sortir. Nous vous racontons son histoire.

Rachel Cameron est originaire d’Écosse et est la mère de quatre beaux enfants, tous âgés de moins de 10 ans. Une grande famille qui n’est pas facile à gérer, surtout lorsque l’argent est rare et que les dépenses doivent être réduites de façon drastique pour “survivre”. Préoccupée par la situation, la femme s’est confiée sur le web et s’est tournée vers ceux qui, peut-être comme elle, ont les mêmes problèmes, mais ont réussi à trouver une solution.

“Nous traversons une période très difficile, dit-elle, je veux juste que mes enfants soient heureux, je ne veux pas qu’ils manquent de quoi que ce soit et mon plus grand souhait serait de ne pas les faire se sentir différents des autres.” Ses considérations sont nées de l’approche de Noël, une période de l’année où les dépenses augmentent et où il est agréable de faire plaisir à tout le monde avec un petit quelque chose à trouver sous le sapin. Ce qui pour eux, semble-t-il, ne sera pas possible.

Je n’ai pas les moyens d’acheter des cadeaux à mes enfants, avoue cette femme. Je suis attristée à l’idée de devoir leur dire que le Père Noël n’existe pas car ils ne trouveront aucun cadeau qui les attendra ce jour-là”. Si quelqu’un a été dans la même situation que moi, pourrait-il me donner des conseils pour gérer cette situation ?

Les nombreux utilisateurs qui ont entendu son histoire étaient divisés en deux. D’un côté, il y a ceux qui ont compris son mal-être et lui ont adressé quelques mots de réconfort, de l’autre, il y a eu beaucoup de critiques. “On me dit que je suis paresseuse et que je ne veux pas travailler, mais ce n’est pas vrai, a déclaré la jeune femme. Avant, j’avais un bon travail, mais depuis l’arrivée de notre dernier enfant, je n’ai plus la possibilité de l’exercer. Si j’avais une famille prête à m’aider, je leur laisserais les petits et irais travailler, mais je ne peux pas faire ça. Je ne perds pas de temps pendant la journée, être une mère et une femme au foyer est loin d’être facile. Il est vrai que je ne ramène pas de salaire à la maison, mais il est également vrai que je m’occupe des enfants et que je ne dois pas payer quelqu’un d’autre pour le faire”.

Les efforts de sa part et de son mari sont nombreux, mais ils semblent toujours ne jamais suffire et les difficultés ne diminuent pas, selon ce qu’elle dit ensuite. Nous espérons seulement qu’ils pourront trouver une solution qui leur permettra de vivre plus paisiblement et de passer le Noël qu’ils souhaitent, sans briser les rêves de leurs petits.

Rate article